La médiatisation de la mort de Robin Williams

La mort de Robin Williams relance les questions sur la médiatisation d’un suicide

La Fondation américaine pour la prévention du suicide réagit après le traitement médiatique entourant la mort de Robin Williams. Elle s’alerte de l’effet de contagion (effet Werther) que pourrait entrainer le tapage médiatique et relaye ses recommandations issues de l’OMS.

Une réaction qui va dans le sens du programme Papageno, en France et qui justifie l’action entreprise par les porteurs du programme.

Un article à lire dans le blog de Le Monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s