L’IPJ Paris : 41 étudiants sensibilisés à l’effet Papageno

Le moment de l’apprentissage, qu’il soit au métier de journaliste ou à celui de médecin, est l’occasion d’un changement de regard, d’une construction des représentations. Ce qui y sera transmis sera d’autant plus déterminant pour la pratique future qu’il contribuera à la construction d’une identité professionnelle.

Sensibilisée à l’impact du traitement médiatique du suicide et à la responsabilité que cet impact appelle, Pascale Colisson, responsable pédagogique de l’Institut Pratique du Journalisme (IPJ de l’Université Paris-Dauphine) avait de suite répondu favorablement à notre proposition d’intervention.

Le 3 mars 2015, 41 étudiants ont bénéficié d’une sensibilisation aux effets Werther et Papageno dispensée par 3 internes de psychiatrie sous le regard expert du Dr Cécile Omnès (chef du pôle de psychiatrie du CH Charcot à Plaisir) et d’Aline Richard (journaliste spécialisée en santé).

Cette dernière le rappelle « Le journaliste a un rôle d’information. Il doit fournir du contexte tout en demeurant vigilant et prudent. On assiste à une hypermédiatisation collective qui va crescendo mais il demeure possible, individuellement, de faire correctement notre travail. »

Les premiers liens qui faciliteront les réseaux et ressources de demain sont créés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s