Alerte media suite au suicide publié en direct sur Périscope

11 Mai 2016

L’équipe du Programme Papageno*, s’associe à la douleur de la famille de la jeune fille de 19 ans qui a mis fin à ses jours ce 10 mai 2016. Nous pensons également aux internautes connectés à Périscope et qui ont assisté en direct à ce geste tragique.

À ce jour, les détails du geste ne sont pas connus/ Mais les éléments que la jeune fille a relayés en direct font état d’une souffrance psychique intense. De nombreux indices permettaient de penser que cette jeune personne avait des idées suicidaires, tant dans ses propos que dans ses comportements.

Le suicide est toujours précédé d’une telle détresse qu’il est possible de repérer et d’apaiser. À ce titre, il est opportun de rappeler que poser la question des idées suicidaires n’incite pas à passer à l’acte. Cela peut au contraire aider et soulager.

En effet, la personne suicidaire se trouve généralement dans un tourbillon où la rigidité psychique et le désespoir empêchent toute pensée rationnelle et guident la personne vers une seule solution qui est de mettre fin à ses jours.

Dans le cas du suicide d’un jeune, nous invitons les journalistes à rappeler dans leur article qu’avoir des idées suicidaires n’est pas anodin. Pour en parler, contactez Fil santé jeunes : 0800 235 236

Dans le cas présent, nous encourageons les utilisateurs des réseaux sociaux à s’associer à cette démarche s’ils relayent des articles traitant de ce geste tragique.

Dans ce moment particulièrement sensible, nous invitons les journalistes à la plus grande prudence quant aux mots qui seront employés pour décrire les faits et les motivations présumées de ce geste fatal. Dans le cas du suicide, le langage ainsi que sa répétition ont des conséquences qu’il convient de prendre en compte.

Cette invitation à la prudence n’entrave en rien le devoir d’information qu’ont les journalistes envers la population ni la liberté qu’ils ont à le faire. Elle recommande simplement une prudence de langage et quelques précautions propres à limiter les potentielles conséquences négatives de la couverture médiatique de ce fait.

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :