Publier ou pas sur un cas de suicide ? Les réflexions d’un journaliste

Pourquoi les médias parlent-ils de certains cas de suicide et pas d’autres ?
Ayant lui-même vécu le suicide d’un proche, l’auteur de cet article explique qu’il réfléchit toujours à ce qu’il dirait à la mère ou au frère de la victime si ceux-ci le contactaient après avoir lu son article.
La décision de publier sur ce sujet n’est jamais simple. Les journalistes mettent en balance l’intérêt du public à connaître une telle information, et la protection de la sphère privée du défunt, de sa famille et de ses proches. Sans oublier le risque d’aggraver leur peine.


 » Why do we report some suicides but not others? « , The Chicago Tribune, 13.01.2017

Merci à notre partenaire Stop suicide à Genève d’avoir sélectionné cet article.

One Reply to “Publier ou pas sur un cas de suicide ? Les réflexions d’un journaliste”

  1. Le pouvoir de l’information s’arrête aux portes de la sphère privée ! C’est un point de vue subjectif. D’autres informations touchant la vie de citoyens ou de professionnels sont divulguées sans mesurer l’impact qu’elle peut avoir sur la santé d’une personne. A agir ainsi, le journalisme reste souverain de véhiculer le négatif qu’il estime, sans pour autant chercher à grandir et à faire évoluer notre rapport à la mort ou à la violence, à apprécier son impact sociologique. Bien entendu, on parlera plus facilement du terroriste kamikaze. Les portes de la sphère privée peuvent même être forcées. Dans les deux situations, il y a nécessairement de la souffrance dans notre monde.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s