Publier ou pas sur un cas de suicide ? Les réflexions d’un journaliste

Pourquoi les médias parlent-ils de certains cas de suicide et pas d’autres ?
Ayant lui-même vécu le suicide d’un proche, l’auteur de cet article explique qu’il réfléchit toujours à ce qu’il dirait à la mère ou au frère de la victime si ceux-ci le contactaient après avoir lu son article.
La décision de publier sur ce sujet n’est jamais simple. Les journalistes mettent en balance l’intérêt du public à connaître une telle information, et la protection de la sphère privée du défunt, de sa famille et de ses proches. Sans oublier le risque d’aggraver leur peine.


 » Why do we report some suicides but not others? « , The Chicago Tribune, 13.01.2017

Merci à notre partenaire Stop suicide à Genève d’avoir sélectionné cet article.