457 futurs journalistes sensibilisés

L’équipe Papageno intervient dans les écoles afin de sensibiliser les étudiants aux effets du traitement médiatique du suicide. À chaque fois, les étudiants et les professeurs se disent ébranlés par le sujet. En effet, les journalistes et futurs journalistes n’ont pas conscience de leur responsabilité en matière de prévention du suicide. Et il nous incombe de les en informer, dans le respect de leurs contraintes et sans culpabilisation. L’objectif de notre intervention est donc de les sensibiliser à ce rôle : délétère mais aussi protecteur. Leur expliquer le processus d’identification sous-jacent à l’effet Werther et qui explique comment les mots ont un impact sur une décision de passage à l’acte suicidaire. Mais également faire savoir qu’il existe des moyens de faire, des indications afin d’éviter l’effet Werther et favoriser l’effet Papageno. Parmi ces moyens, la création de réseaux, l’accès à des experts est essentiel. C’est pourquoi, durant l’intervention, ce sont des internes de psychiatrie (membres de l’AFFEP) qui dispensent l’information et ce, avec une méthodologie dite de pédagogie inversée.

Nous sommes intervenus au sein de l’ESJ Lille, l’IPJ à Paris, le CFJ et le CFPJ à Paris, l’EJT à Toulouse, l’IJBA à Bordeaux, l’ESJ pro à Montpellier, l’EJCAM à Marseille, l’IFP à Paris, l’ISCPA à Lyon et au masseur Euromédias à Dijon soit 457 étudiants sensibilisés à ce jour.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :