Congrès de Psychiatrie et Neurologie de Langue Française (CPNLF) 2014, à Bordeaux

Communication affichée ayant obtenue le 3è prix du meilleur poster :

Sensibiliser les étudiants en journalisme à la psychiatrie et à la santé mentale : présentation d’une initiative originale de lutte contre la stigmatisation

Malgré des efforts significatifs pour l’endiguer, la stigmatisation des personnes souffrant de troubles psychiques pèse toujours autant sur leur qualité de vie. Les medias constituent une des principales sources d’information concernant la maladie mentale. Les effets des messages qu’ils véhiculent ont un rôle majeur dans les représentations sociales. S’ils sont susceptibles de figurer parmi les contributeurs principaux à l’entretien de la stigmatisation, les journalistes peuvent également participer au mouvement inverse. Ils ont ainsi pu être la cible de plusieurs programmes d’éducation destinés à lutter contre la stigmatisation. Cependant, les effets de ces programmes sont nuancés et l’on observe une inflation récente d’articles stigmatisants.

Consciente de ces enjeux, la Fédération régionale de recherche en santé mentale (F2RSM) du Nord-Pas-de-Calais a initié un rapprochement innovant entre les mondes du journalisme et de la psychiatrie. La F2RSM, l’Ecole supérieure de journalisme de Lille et l’Association des internes et anciens internes en psychiatrie de Lille ont ainsi travaillé à un nouveau modèle pour soutenir l’amélioration du traitement médiatique des troubles psychiques.

L’objet de cette communication est de présenter le fruit de ce travail : une rencontre entre étudiants en journalisme et internes en psychiatrie qui s’est tenue en décembre 2013. À travers le partage de notre expérience, nous exposerons les modalités pratiques de cette rencontre et le bilan qui a pu en être tiré. Nous dirons en quoi l’initiative constitue un format prometteur pour soutenir la lutte contre la stigmatisation. Ses enjeux, ses limites et ses perspectives seront ainsi déployés.

Consultez le poster.