La postvention englobe les mesures à prendre afin de soutenir, d’informer au sujet des ressources existantes, de référer et/ou de développer un réseau d’entraide pour prévenir les effets négatifs potentiels à court et long terme du suicide. Les objectifs poursuivis sont multiples et visent, entre autres, à diminuer le niveau de stress et l’impact de la crise, à favoriser le processus de deuil, et ce, afin d’éviter la contagion et ainsi prévenir d’éventuels suicides.
Sur la base de données empiriques, après analyse de la littérature scientifique, et focus groupes, l'Association Québecoise de Prévention du Suicide a éditée en 2018, des indications pour la mise en place de stratégies de postvention après suicide ou tentative de suicide au sein d'une institution.
Ces stratégies ne doivent pas être considérées comme des instructions explicites à suivre par toutes les institutions dans le cas d'un risque de contagion suicidaire. Au contraire, elles sont destinés à fournir aux dirigeants un cadre conceptuel pour l'élaboration d’un plan de réponse spécifique à un suicide ou une tentative de suicide. Elles doivent être adaptées aux besoins, aux ressources et aux caractéristiques culturelles particulières à l'institution.
L'équipe du programme Papageno dispense du conseil et vous aide dans la mise en oeuvre d'un plan de postvention.