01

Les psychiatres et les professionnels du suicide

Acteur de la prévention du suicide

Les psychiatres et les professionnels du suicide devraient être les premiers professionnels que les médias sollicitent lorsqu’il s’agit de traiter médiatiquement d’un suicide. Or, répondre à une interview suscite souvent méfiance et réticence, faute d’habitude à communiquer. Pourtant, s’agissant du suicide, chaque professionnel de santé peut être une ressource pour limiter les risques de contagion suicidaire et même encourager les journalistes à avoir une véritable action de prévention.
02

Sur le web, les blogs et les réseaux sociaux

Contributeur du web

Sur le web, les blogs et les réseaux sociaux, le sujet du suicide est maintes fois abordé. Que ce soit pour témoigner, informer voir alerter, ces informations connaissent une diffusion non maitrisable. Le risque d’imitation du geste fatal est donc tangible s’il ne respecte pas certaines précautions détaillées ici. À l’inverse, ces plateformes de diffusion numérique deviennent de formidables outils de prévention du suicide.
03

Le traitement médiatique du suicide

Journaliste

Le traitement médiatique du suicide est loin d’être aisé et les les journalistes se disent souvent démunis quant à la façon de l’appréhender. De plus, l’actualité en matière de recherche scientifique met en évidence que, dans certaines circonstances, les mots pour décrire le suicide peuvent s’avérer délétères. Comment expliquer cet impact ? Quelles précautions prendre ? Sans entraver l’indépendance du journaliste, les ressources suivantes aideront à limiter au maximum le risque d’incitation suicidaire.
04

la fiction peut aussi avoir un impact

Auteur de fiction

La représentation du suicide au cinéma, à la télévision, au théâtre, dans la danse et la littérature est largement répandue. Bien que son évocation puisse être pertinente, des preuves scientifiques suggèrent que la fiction peut aussi avoir un impact sur le comportement suicidaire réel, augmentant ainsi le risque de suicides par imitation des personnes vulnérables. Des ressources existent qui n’entravent en rien la liberté d’expression créative. Ces ressources aideront les scénaristes à aborder le suicide, à la fois de façon précise et authentique.
05

Le suicide dans l’enceinte de l’institution

Membre d'une institution

Un suicide, surtout s’il se déroule dans l’enceinte de l’institution, ne fait pas partie des événements auxquels nous sommes préparés. Le caractère brutal et inattendu du suicide est toujours un événement psychologiquement éprouvant. Dans les premiers jours s’en suit généralement beaucoup de confusion qui rend difficiles les interventions visant à contenir la crise qu’il engendre. Des recommandations existent ; elles visent notamment à réduire le risque d’imitation du geste fatal.
%d blogueurs aiment cette page :