Nos voeux en cette année nouvelle

La fin d’une décennie invite à faire une brève halte, une courte mise en suspens, comme une prise d’élan avant de s’engager dans l’année nouvelle. Et de fait, à l’orée de 2020, Papageno profite de ses vœux comme d’une respiration.

Expiration

Depuis 6 ans qu’il existe, le Programme œuvre à éveiller les consciences et les responsabilités quant à la problématique de la contagion suicidaire. Tâchant d’embrasser les outils et enjeux contemporains de la communication, il s’efforce de promouvoir l’accès aux soins et le souci de l’autre partout où l’imitation des conduites suicidaires menace. Le traitement médiatique du suicide a été notre fer de lance. Une nouvelle génération de journalistes sensibilisés à un traitement médiatique responsable du suicide prend maintenant ses fonctions. Nous sommes fiers du travail accompli et reconnaissants aux soutiens qui l’ont permis. Mais bien plus que de nous en contenter, nous considérons ce bilan comme une assise pour poursuivre, renforcer et potentialiser de façon sereine et résolue nos actions.

Inspiration

Et puis il y a les prospectives. Les médias traditionnels ne sont pas les seuls vecteurs de la contagion suicidaire, loin s’en faut. À force de sillonner la France, de rencontrer les partenaires et de compulser la littérature, d’autres besoins, tout aussi pressants, se sont fait sentir. Le web et les réseaux sociaux, les fictions et les hots-spots restent pour Papageno des sujets de préoccupation actifs. Mais si nous devions ne retenir qu’un axe de développement pour 2020, la postvention serait celui-là. Face au suicide, les institutions, les corps de métiers et les communautés sont aux prises avec un désarroi toujours aussi vif, et de plus en plus visible. Pourtant, des initiatives internationales existent qui accompagnent les collectivités vers la récupération et les aide à prévenir la contagion localisée. En 2020, nous pensons que Papageno a acquis la maturité suffisante pour prendre à bras le corps cette problématique complexe sur le territoire Français. Fidèles à notre souci de la co-construction, nous espérons que l’année qui débute verra prendre forme un engagement collectif, articulé et cohérent, pour soutenir les personnes et les communautés exposées au suicide.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :