Le suicide de la jeune Luna

Une vive émotion se répand sur les réseaux sociaux depuis l’annonce du suicide de Luna, lycéenne lilloise, ce 15 décembre 2020. C’est une émotion que nous partageons et toutes nos pensées vont vers celles et ceux qui lui sont proches.

Il est très difficile d’identifier et de démêler les raisons qui poussent à l’acte suicidaire. Tel un sac à dos que l’on porte, et qui se remplit au fur et à mesure, des facteurs multiples se conjuguent jusqu’à ce qu’un dernier événement de vie vienne déchirer notre sac.

Cet événement est alors perçu par la personne comme particulièrement significatif et génère une détresse importante. Ce peut-être une rupture amoureuse, un licenciement, une réprimande ou une moquerie. Être confronté.e au rejet et à la transphobie figurent parmi les poids qui peuvent tantôt remplir un sac à dos tantôt le déchirer.

Les personnes que nous rencontrons le disent ainsi « je ne voulais pas mourir, je voulais que toute cette souffrance s’arrête ».

Quand on comprend mieux ce qui fait naître les idées suicidaires, on prend conscience que nous pouvons tous aider une personne en crise suicidaire à entrevoir d’autres alternatives que la mort. Ce processus n’est pas irréversible ; on peut sortir d’une crise suicidaire à tout moment.

Parmi les alternatives, on peut citer l’entraide, l’écoute bienveillante et le soin psy.

Nous vous invitons donc à relayer ce message :

Si vous avez des idées suicidaires, ne restez pas seul.e. Parlez-en explicitement à votre médecin, à un ami. En cas d’urgence, contactez le 15.
Fil santé jeunes propose également de l’écoute et du Tchat. Service anonyme et gratuit pour les 12-25 ans tous les jours de 9h à 23h (0 800 235 236).