Le décès de Reckful, influenceur parmi les gamers : nous invitons à la prudence

Nous apprenons le décès du Streamer et Youtuber Byron « Reckful » Bernstein à l’âge de 31 ans. Celui qui demeure une idole pour des milliers de joueurs depuis plus de 10 ans aurait mis fin à ses jours le 2 juillet.

Compte tenu de l’influence qu’il exerçait sur la génération des jeunes joueurs, l’annonce de son décès fait le tour de la planète. L’intérêt médiatique de cette triste nouvelle nous invite cependant à diffuser une alerte média compte tenu du risque d’imitation qu’elle présente pour les personnes vulnérables.

Comme le montrent les études scientifiques, les suicides médiatisés sont d’autant plus à même de susciter des comportements d’imitation chez les personnes vulnérables qu’ils concernent des personnalités reconnues et/ou admirées.

Certes le phénomène questionne. Comment un acte aussi intime et personnel que le suicide peut-il être influencé par l’exemple d’un autre individu, a fortiori quand il s’agit d’une star que l’on ne côtoie pas ?
À travers les médias de masse, la célébrité s’incarne auprès du public comme une personne proche, comme un semblable qui a acquis une position sociale et symbolique désirable. Depuis cette position, la star suscite souvent un fort sentiment d’empathie chez ses fans. Comme en lien direct avec elle, ceux-ci tendent à s’y identifier, à adopter certaines de ses valeurs ou à imiter certains de ses comportements. La célébrité devient un modèle, un point de référence pour guider ses propres choix ou faire face à ses propres difficultés.

La plateforme Twitch rappelle d’ailleurs dans un communiqué que Reckful « était quelqu’un qui parlait de ses problèmes de sorte à ce que ça aide les autres à en faire de même ». Et le communiqué de poursuivre : « Nous devons reconnaître que la stigmatisation autour de la santé mentale empêche souvent les gens d’obtenir l’aide dont ils ont besoin.”

Par conséquent, le suicide de Reckful envoie à ses fans un message douloureux. Son geste est susceptible d’apparaître de façon trompeuse comme une solution à adopter pour les personnes qui souffrent elles-mêmes d’idées suicidaires. Le risque d’imitation suicidaire est élevé.

Pour ces raisons, si vous traitez du décès de Reckful, nous vous invitons à une prudence toute particulière : sans valorisation ou romantisation indue, ni description détaillée de la méthode employée, mais en mettant davantage l’accent sur l’aide et le soutien qu’il est possible de recevoir. Comme pour tout suicide, veillez à ne pas publier la lettre d’adieu car elle véhicule souvent une charge émotionnelle forte sans pour autant expliquer le geste suicidaire qui est toujours d’une grande complexité.

L’insertion d’une mention telle que celle-ci peut sauver la vie de personnes vulnérables.

« Si vous-même ou l’un de vos proches souffrez d’idées suicidaires, contactez des personnes qui peuvent vous aider : un médecin généraliste, un centre médico-psychologique ou le 15 ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :